rh

now browsing by tag

 
 

Comment réussir sa reconversion professionnelle

reconver

Nous sommes nombreux à envisager la reconversion professionnelle pour des raisons aussi diverses que personnelles. Mais franchir le pas n’est pas évident et, bien souvent, on ne sait quel chemin emprunter pour entamer ce processus.

La reconversion professionnelle est souvent contrainte, consécutive à la perte d’un emploi. Mais elle peut également être le fruit du constat d’un décalage entre votre situation actuelle et ce que vous attendez de votre engagement professionnel. Quoi qu’il en soit, elle n’est que rarement un accident de parcours car elle a des causes identifiables et souvent prévisibles.

Se poser la question c’est ressentir le besoin de changement. Il reste à déterminer comment prendre un nouveau départ.

« Réussir sa reconversion, c’est une question de compétences et de motivation, mais également d’humilité et de sérieux », explique Xavier Bonduelle, Président de l’Institut du Management Des ressources Humaines (IMDRH). Et d’ajouter : « Il s’agit de compétences, parce qu’une reconversion ne souffre pas d’improvisation. Il s’agit aussi de motivation, car on ne se lance pas dans un projet par défaut, mais par envie. Et une reconversion est un projet de vie.»

reconver
On vit dans un monde concurrentiel, y compris à l’intérieur de l’entreprise. Avoir envie, avoir des idées, avoir un projet … ne suffisent pas à faire de nous des experts.
Par contre, à côté de nous, dans le nouveau métier que nous allons aborder, il y aura des collègues (aussi des concurrents) qui auront l’expérience qui nous fait défaut et pas forcément de bienveillance à notre égard. Formez-vous, c’est le meilleur moyen d’acquérir de l’expérience qui vous manque sans vous faire croquer tout de suite !

Pour ceux qui se reconvertissent tout en restant salariés, il est capital qu’ils optent pour des formations qui conjuguent innovation et pragmatisme, notamment des formations en alternance. Il y a en effet deux moyens de faire la différence pour le candidat à la reconversion : être capable de faire bien tout de suite et être capable de mettre en place des solutions nouvelles qui séduiront son nouvel environnement professionnel.

Il est capital de compenser le manque d’expérience dans le nouveau domaine par un accompagnement avant et pendant la reconversion. Cela suppose une vraie humilité de la part de la personne en question, et un sérieux accompagnement de la part de l’encadrant.

Ce sont deux facteurs qui manquent parfois à ceux qui se reconvertissent pour un métier indépendant : commerce, restaurant, consulting… La franchise est de ce point de vue un excellent moyen de pallier ces écueils dès lors que le franchiseur est réputé actif dans le développement de ses franchisés.

L’expérience de la reconversion professionnelle volontaire, à la fois individuelle et sociale, prend aujourd’hui une place grandissante dans le monde du travail. Individuelle, parce qu’elle appartient en propre à l’individu qui en est le seul initiateur. Sociale, parce qu’elle concerne des univers sociaux multiples, et que le surinvestissement de la valeur du changement la place au centre des questions sur l’emploi et la formation.

Indicateur important des transformations sociales des rapports entre « individu et société », la reconversion professionnelle volontaire montre un individu aux prises avec des contraintes sociales fortes qu’il tente de résoudre afin de dégager des ressources pour agir sur son existence toute entière. D’où l’importance de la réussir pour avancer dans la vie au même rythme que ses désirs profonds.

L’illettrisme, un handicap tabou

imageillé

Vivre sans savoir ni lire, ni écrire, ni compter, malheureusement ça existe. Ils sont même 2,5 millions de Français (7 % de la population) à pourtant être allés à l’école et à ne pas pouvoir décrypter une liste de courses, une consigne, réaliser des calculs simples, prendre des notes… La moitié d’entre eux travaillent souvent dans des emplois peu qualifiés.

L’illettrisme, ça n’est pas simplement le fait de commettre des fautes d’orthographe ou de syntaxe. C’est avant tout ne pas être autonome dans la vie de tous les jours et dans le monde professionnel faute de maîtriser les bases de l’écriture et de la lecture.

Car, malgré les progrès, ce « handicap » reste un vrai tabou. Le fait qu’il ait été déclaré grande cause nationale en 2013 a permis de faire chuter le nombre de personnes concernées : elles étaient 3,1 millions en 2004.

illétrisme

L’Etat s’est fixé pour objectif de faire reculer le phénomène de deux points d’ici à 2018. Cette année, il a débloqué 160 millions d’euros pour faire reculer l’illettrisme. Des plans d’action ont vu le jour au sein de divers conseils régionaux. Dans le cadre de la création du compte personnel de formation, les partenaires sociaux ont souhaité que les stages permettant d’acquérir le socle de base (lire, écrire, calculer, maîtriser les outils informatiques) soient éligibles de droit.

Près de la moitié des 2,5 millions d’illettrés est sans emploi. Et ils ont majoritairement plus de 45 ans. Un foyer d’exclusion durable… C’est un défi à relever car le travail change, il y a une présence plus forte de l’écrit dans les entreprises qui attendent de la part de leurs salariés plus d’autonomie et de polyvalence. Investir davantage dans les formations de base, c’est réduire le chômage de longue durée.

Comment lancer un brainstorming opérant

reunion-a-caractere-professionnel

Le Brainstorming s’il est bien mené, peut donner des résultats extraordinaires. La méthode permet de rassembler la créativité de toute une équipe pour élaborer de nouvelles idées, perfectionner la qualité des services, communiquer sur des problématiques communes et se confronter à différents points de vue…On est plus créatifs à plusieurs.

reunion-a-caractere-professionnel

Plusieurs étapes sont nécessaires à son bon déroulement en vue de le rendre le plus productif possible :

– Tenez informés les participants de la réunion à l’avance. Vous devez formuler clairement le motif du brainstorming, énoncer le contexte.

– Choisir les participants en mélangeant des personnes de différents services, inviter des créatifs, des jeunes comme des anciens pour que les idées viennent d’horizons différents.

– Demandez aux participants de venir avec une liste de 5 ou 10 propositions pensées en amont pour gagner du temps.

– Préparez la réunion un jour avant, mettez des feutres et feuilles de papier à dispositions des participants pour que chaque idée émise ne soit pas oubliée.

-Prévoyez au moins 45 minutes de réunion dans une salle où il est possible d’exposer les papiers au mur afin d’avoir une vue d’ensemble au moment de choisir la meilleure idée.

– Au début de la réunion, rappelez que le Brainstorming doit laisser libre court à leurs idées, et donc qu’ils doivent marquer tout ce qui leur passe par la tête.

– Procédez à un vote à main levée et choisissez les 5 meilleures réponses puis la meilleure réponse.

– Faites un compte rendu juste après la réunion avec les résultats et toutes les suggestions, elles pourront re-servir pour une prochaine séance.

Témoignage de Véronique Flavigny, Directrice Formation chez Air France

Veronique Flavigny

Veronique Flavigny

Véronique Flavigny, Directrice Formation chez Air France,
nous parle de la mise en œuvre de la démarche VAE chez Air France.

Air France est engagé dans les démarches VAE depuis 10 ans avec l’accompagnement du groupe VAE Les 2 Rives. Aujourd’hui, plus de 400 personnes ont été accompagnées avec un taux de réussite très important (98%).
Pourquoi un tel taux de réussite ? Déjà parce on a choisi un cabinet qui a fait ses preuves, VAE Les 2 Rives, et d’autre part parce qu’on privilégie la VAE complète à la VAE partielle. C’est plus facile à mettre en œuvre, du côté des écoles et de l’université, mais aussi du coté des salariés ou de l’entreprise. Autant de raisons qui expliquent le succès de la démarche, qui se conclut toujours par l’obtention du diplôme adéquat.

Au départ, nous avions lancé cette démarche dans le domaine de la maintenance industrielle, tout ce qui concernait les formations techniques, puisque ce sont des professions très réglementés avec des certificats. Cela permettait aux candidats d’être reconnus au sein de leurs professions. Pour Air France c’est une manière de montrer au candidat que nous croyons en lui. Il est accompagné et nous prenons en charge à la fois les frais d’accompagnement, mais aussi les frais de jury.
Contrairement à ce que l’on croit, beaucoup de salariés sont rentrés sans diplôme chez Air France. Ils sont rentrés par « la petite porte » en tant qu’agent et les compétences qu’ils ont acquises n’étaient visibles ni de l’extérieur, ni pour l’entreprise en interne, ni pour eux-mêmes. Nous faisons aussi des VAE individuelles, parce qu’il nous semble important que ces compétences deviennent visibles pour les salariés eux-mêmes.

Aujourd’hui, on demande même aux personnes d’une cinquantaine d’années leur diplôme, y compris au sein de la population active. C’est un principe de réalité avec lequel il faut compter en France. J’ai été touchée par des salariés dans le cadre de de VAE collective, par le sentiment de fierté et d’enthousiasme que ça leur avait apporté. Vous le savez, Air France connait des hauts et des bas en ce moment, mais les salariés avec lesquels j’ai échangé étaient très enthousiastes, surpris par eux-mêmes et remotivés. Finalement, c’est principalement bénéfique pour le moral des salariés.

Pour l’entreprise, on a décidé de rentrer dans des VAE collectives, on s’appuie sur l’expérience des salariés, on les professionnalise dans leur métier et surtout, on cherche un référentiel de diplôme qui corresponde à la fonction qu’ils occupent.
Ca nous apporte aussi en termes d’employabilité, c’est un mot important ! On ne sait jamais ce qui peut arriver dans une vie, avant on faisait tous carrière chez Air France, mais je pense que ce sera de moins en moins le cas. La VAE permet de mieux sécuriser le parcours professionnel des salariés.
Ce qui m’intéresse aussi beaucoup dans la VAE, c’est l’incitation à réfléchir sur son propre parcours. Et à se rendre compte que l’on possède un savoir-faire qui a de la valeur. Ce qui également est intéressant dans la démarche de VAE c’est justement le côté académique, il faut prendre le temps de la formalisation, de la démonstration, raisonner et argumenter autour des compétences acquises par son parcours. Aujourd’hui dans le monde de l’entreprise il faut aller vite, agir vite et le temps de l’analyse est raccourci.

L’humain demeure le pivot des organisations

humain

Les évolutions technologiques ne remplaceront pas les humains au travail, et cette infographie devrait renforcer la confiance des salariés dans leur avenir professionnel. La technologie ne peut se substituer aux expertises des salariés et remplacer les échanges IRL (In Real Life). L’IRL n’est qu’un complément, et 60% des employés français restent persuadés de leur valeur ajoutée opérationnelle.

  • 39% des professionnels admettent communiquer en ligne avec leurs collègues et 26% d’entre eux, seulement, voient dans le numérique une contribution à leur productivité
  • En revanche, les personnes sondées sont enthousiastes concernant les perspectives que la technologie peut développer : la reconnaissance vocale à 94%, gestuelle à 89%
  • De nouvelles fonctionnalités ou usages sont évoqués : les voitures sans chauffeur par 79%, des traducteurs universels intégrés d’office pour des échanges internationaux en temps réel pour 94% ou des logiciels de correction automatique de base pour 92%
  • 53% pensent même que la forme holographique remplacera leur présence physique au bureau

L’Afterwork hivernal « Soirée Givrée » fut un succès !

IMG_6764

Afin de célébrer les fêtes de fin d’année, de se retrouver et d’échanger autour de la VAE, les membres de l’ADVAE se sont réunis le jeudi 3 décembre dernier, à l’occasion de l’ Afterwork hivernal de l’ADVAE « Soirée Givrée ».

Les bureaux du groupe VAE Les 2 Rives ont accueilli près de 50 personnes ce qui en fait l’Afterwork le plus important. A chaque édition, vous êtes de plus en plus nombreux à participer et nous vous en remercions !

Parmi les temps forts de la soirée, David Rivoire, PDG du Groupe, a exprimé à nouveau  son plaisir d’accueillir les candidats et de les aider à s’engager dans cette démarche de validation des acquis. Nous remercions particulièrement Jacques Vienne, Directeur Général de l’entreprise FREY Investissement, d’avoir accepté de témoigner sur son expérience et sa satisfaction envers la VAE.

L’Afterwork a été un réel succès, nous vous remercions infiniment de votre présence !

Rejoignez-nous très prochainement pour un nouvel Afterwork qui réservera bien des surprises ! En attendant, nous vous laissons découvrir les photos.

IMG_4391 IMG_4395 IMG_4399 IMG_4400 IMG_6763 IMG_6766 IMG_6764 IMG_6773

Qu’est-ce que le portage salarial et comment ça marche ?

portage

Le portage salarial permet de travailler pour une entreprise sans forcément en être salarié directement ni même devoir créer une structure juridique pour facturer par exemple. Il est régi par l’article L. 1251-64 du Code du travail.

C’est une relation triangulaire entre une société de portage, une personne, « le porté » et une entreprise cliente. La personne portée est son propre patron. Elle définit son montant journalier, traite directement avec l’entreprise cliente sur les modalités du contrat et mandate une société de portage qui va assurer alors un rôle purement administratif de « connexion » entre deux entités.

portage

Pourquoi se tourner vers du portage salarial ?

Il est de plus en plus complexe de trouver un emploi en France. Le portage salarial est la solution à considérer pour un jeune par exemple : un statut salarié, pouvant amener à (re)générer des droits à allocation chômage, un statut protecteur du salariat et surtout une première expérience « encadrée » et valorisante tant pour le porté que pour l’entreprise qui s’assure un « recrutement » de bonne qualité.

Nous sommes tous des cyborgs

Cyborg

Un cyborg est un être humain, ou à la rigueur un autre être vivant intelligent, en science-fiction, qui a reçu des greffes de parties mécaniques. Nos téléphones portables sont greffés dans nos mains, comme une extension de notre corps. Nous sommes connectés de manière permanente avec le monde qui nous entoure, peu importe le lieu ou l’heure.

Robot

Le marché des objets connectés se développe de plus en plus. Certains vont même nous permettre de surveiller notre santé grâce à des dispositifs connectés. La science et les objets connectés rêvent de nous rendre immortels physiquement et mentalement.

Aux Etats-Unis, le corps est perçu comme un outil que l’on peut modifier pour le rendre plus puissant. Cette vision est probablement le résultat des super-héros dotés de pouvoir magiques tels que Spider Man, Harry Potter, Super man.
A l’inverse, au Japon par exemple, les robots sont indépendants à nos corps humains, ils ne sont pas des extensions de nos propres membres.

Aujourd’hui, on peut implanter dans nos corps des dispositifs pour éviter la souffrance, atténuer les symptômes de maladies, voire restaurer certaines aptitudes.

La technologie va-t-elle améliorer l’homme? Jusqu’où notre soif de performance changera-t-elle l’homme ?

 

Les annonces d’emploi en abondance sur les sites

annonce emploi

Il existe en moyenne cinq à dix offres d’emploi pour un seul poste.
Pourquoi 600.000 offres sont publiées pour 170.000 recrutements réalisés au final ?
Ces dernières années, la multidiffusion des offres s’est généralisée. Les entreprises veulent multiplier leur chance de trouver le candidat idéal en cherchant sur tous types de sites.

emploi

Ce phénomène s’explique d’abord par le fait que les entreprises sont de plus en plus exigeantes dans leur recrutement.
Par ailleurs, l’annonce ne sert plus seulement à recruter, elle est devenue un outil de communication pour gagner en notoriété et faire obtenir à l’entreprise l’image d’une structure en renouvellement.
Ainsi, pour limiter cette communication massive, Pôle Empoi a signé plus de cinquante partenariats avec des sites d’annonces de recrutement, pour que ces derniers s’engagent à supprimer les doublons.

Une bonne stratégie de recherche d’emploi ou de recrutement repose sur des compétences et des choix assumés. Mais aussi sur la confiance régnant entre les parties. Une relation recruteur/candidat qui reste à réhabiliter.

La concentration en voie de disparition au travail !

612275-preservez-votre-concentration

Douze minutes c’est le laps de temps pendant lequel les salariés français parviennent à se concentrer sur leur travail sans être interrompus.

Le travailleur aujourd’hui a du mal à mobiliser son attention dans des projets demandant du temps et de la concentration. Les nouvelles technologies sont responsables de l’interruption de notre attention au travail (mails, texto, applications en tout genre, appels téléphoniques…). Les distractions déstabilisent l’esprit et nous font faire des erreurs ou manquer des informations importantes.

Un employé reçoit en moyenne 34 courriels par jours, en comptant les SMS, chacun déclare recevoir en moyenne 40 messages par jour, ce qui représente un message toutes les douze minutes.

612275-preservez-votre-concentration

Une bonne concentration aide à la mémorisation et évite une baisse d’énergie, il est indispensable de rester concentré pour être 100% productif, pour lire, téléphoner, ou animer une réunion. Une bonne concentration vous facilite la mémorisation et évite une trop grande déperdition d’énergie. Optimiser votre concentration c’est aussi être plus apaisé et obtenir une bonne maîtrise de soi. Se laisser distraire par vos messageries ou des pensées parasites c’est réduire ses capacités et la qualité du travail.

Votre concentration la plus active a lieu le matin, lorsque vous vous lancez sur votre lieu de travail. Prenez bien le temps de hiérarchiser vos urgences. Commencez par les taches qui requièrent le plus de créativité ou de concentration, et passez ensuite à un travail plus simple, comme supprimer des e-mails ou planifier des réunions.
Il ne s’agit pas d’être attentif en permanence, mais de profiter de courtes périodes sans distraction pour être un maximum efficace.