Archives

now browsing by author

 

Quand la VAE est au service de l’emploi !

Photo Comptoir VAE Emploi

Photo Comptoir VAE EmploiEntreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS), VAE Les 2 Rives, leader de l’accompagnement VAE, et l’association ADVAE qu’elle soutient ont lancé le Comptoir VAE EMPLOI. Leur objectif ? Aider les demandeurs d’emploi d’Ile de France à booster leur confiance et leur employabilité par la VAE.

De l’utilité de la VAE pour l’emploi

Les freins à l’emploi sont multiples mais la VAE peut au moins en lever trois (3) : l’absence de diplôme, la capacité à faire valoir son expérience, la confiance en soi.

  • La quasi-totalité des offres d’emploi mentionne un diplôme alors que de très nombreux actifs n’en ont pas. Ce fossé, la VAE peut le combler dans la mesure où le candidat peut théoriquement obtenir un des 15 000 diplômes inscrits au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles).
  • Faire une VAE c’est prendre le temps de poser un regard introspectif et rétrospectif sur son expérience professionnelle, l’analyser et la valoriser. C’est prendre du recul sur son parcours pour se poser des questions : qu’ai-je fait ? Comment ? Pourquoi ? Qu’en ai-je appris ? Quelles compétences ai-je mobilisées ? …

Le résultat est toujours spectaculaire : le candidat prend conscience de toute la richesse de son expérience et sait l’analyser, la catégoriser et en parler. Il est donc beaucoup mieux armé pour un entretien.

  • Faire une VAE c’est reprendre confiance en soi. La fierté du travail accompli, la reconnaissance institutionnelle de son parcours, la revanche sur l’école, le nouveau regard sur son expérience, le nouveau regard de ses proches… sont autant de facteurs de confiance inhérents à la VAE. « La VAE a été pour moi un nouveau commencement. Des verrous ont sauté dans ma tête», soutient un candidat ayant obtenu une licence en logistique récemment.

De l’importance de l’accompagnement 

Sans accompagnement, l’abandon est au bout de trop nombreux parcours. Un accompagnement efficace est un accompagnement de bout en bout : du diagnostic à l’après jury.

Schéma Process CVAEELes demandeurs d’emploi ne peuvent toujours pas mobiliser leur CPF pour se faire accompagner. Pourtant, c’est un droit ! Ils bénéficient en Ile de France d’un chéquier VAE financé par la région et allant jusqu’à 12 heures d’accompagnement sur la deuxième phase, et d’une prise en charge de 640 € pour les frais liés à la certification.

Pourtant, notre expérience montre que dans la plupart des cas, cet accompagnement est quantitativement insuffisant et que la première phase (Diagnostic et recevabilité) est décisive dans une VAE. De même, beaucoup de demandeurs d’emploi éprouvent des difficultés à concilier la recherche d’emploi et la VAE. Ils abandonnent donc souvent l’une pour l’autre.

Au-delà, nous constatons qu’il est parfois psychologiquement difficile pour un demandeur d’emploi de trouver les ressources pour travailler régulièrement seul depuis son domicile.

C’est face à ce triple constat que nous avons lancé le Comptoir VAE Emploi

Le Comptoir VAE Emploi : un espace, une méthode, des engagements

Un espace

  • 1 permanence – tenue par des bénévoles formés – ouverte du lundi au vendredi
  • 1 salle équipée d’ordinateurs pour travailler son dossier VAE et rechercher un emploi
  • 1 salle de formation dédiée
  • 1 réseau de partenaires dans la recherche d’emploi

Une méthode 

  • Proposer un espace pour avancer sur son projet VAE en étant toujours accompagné et aidé
  • Concilier projet VAE et recherche d’emploi : le temps de travail sur place est partagé entre l’avancée du dossier VAE et la recherche d’un travail. Des outils et des formations délivrées par nos partenaires seront également accessibles.

Nos engagements 

  • Proposer un diagnostic sur le choix du diplôme et du certificateur
  • Fournir une méthodologie précise et des outils adaptés tout au long de la démarche
  • Garantir un suivi de proximité avec des accompagnateurs en capacité de faire avancer quotidiennement dans le parcours.
  • Mettre à disposition des ordinateurs connectés à internet dans nos locaux
  • Apporter une aide dans les formalités administratives

 

Vous êtes intéressé(e) ?

• CONTACTEZ- NOUS •

Le Mouves !

Mouv

Le Mouvement des Entrepreneurs sociaux

 

Le Mouves et sa vision :

Le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves) est un mouvement qui fédère et représente des dirigeantes et dirigeants d’entreprises sociales partout en France ; des entrepreneurs qui ont choisi de placer l’efficacité économique au service de l’intérêt général.

Leurs entreprises sont de tailles très variées (de la micro-entreprise au grand groupe) et sont positionnées sur tous types de secteurs (commerce équitable, la prise en charge de la dépendance, filières de la croissance verte, filières de la santé, de l’informatique, etc.) avec  différents statuts : SA(S), association, coopérative, mutuelles, etc. Elles respectent toutes les critères de l’entreprise sociale du Mouves et assurent leur finalité sociale par une lucrativité nulle ou limitée.

Le MouvesMouves !

Interview de Valérie Ternay, diplômée par la VAE

P1360656-300x225

Valérie Ternay a été accompagnée par le Groupe VAE Les 2 Rives
dans l’obtention de son diplôme par la VAE.

valérie ternay

Comment avez-vous connu le Groupe VAE Les 2 Rives ?

J’ai connu la Validation des Acquis de l’Expérience et le cabinet Les 2 Rives grâce à mon ancienne entreprise, le cabinet Deloitte. L’idée d’avoir un diplôme par la VAE m’a tout de suite séduite. Je savais qu’un jour j’en ferai une, cependant, je ne savais pas quand, ni même comment, mais je n’avais aucun doute sur le pourquoi.

Comment en êtes-vous arrivée à effectuer une Validation des Acquis de l’Expérience ?

J’ai quitté l’entreprise Deloitte pour aller vers d’autres fonctions. Ce changement d’optique professionnelle a fait que je me suis retrouvée obligée d’obtenir un diplôme supérieur pour aller plus loin dans mes fonctions et c’est là qu’est intervenue la VAE.

Quel diplôme avez-vous obtenu ?

J’ai obtenu mon DUT, Gestion administrative et commerciale en février 2014.
Le diplôme que j’ai passé fut une étape pour atteindre mon nouvel objectif professionnel, et va me permettre de suivre la formation souhaitée.

Aujourd’hui, où en êtes-vous au niveau professionnel?

Après 19 années d’expérience dans des cabinets tels que Deloitte, Pricewaterhousse Coopers, ou encore au sein de la Direction Communication d’une grande école d’ingénieur, je me réoriente aujourd’hui  dans le milieu associatif.
La formation que je vais suivre très prochainement va me permettre de devenir éducatrice pour chiens guides d’aveugles et malvoyants de Paris et de la région parisienne.

Qui a été votre consultante et que pouvez-vous nous dire de votre accompagnement ?

Ma tutrice a été Chrystèle. Sans cet accompagnement, je n’aurai pas pu obtenir mon diplôme, il y a eu un véritable coaching de sa part.
Chrystèle, a été présente dans les moments de doute, elle a su quoi me dire, comment me le dire et à quel moment le dire. Aussi, l’atelier de préparation à l’oral que Chrystèle a mis en place m’a beaucoup aidé. Elle a été d’un soutien sans nom, je la remercie du fond du cœur !

Comment s’est déroulée votre démarche VAE ?

Ce fut 8 mois très intenses ! J’ai dû revoir toute mon organisation, me couper du monde dans certains moments mais cela en valait grandement la peine. Aujourd’hui, l’objectif est atteint, je m’épanouis complètement dans ce que je fais et je ne regrette absolument pas ces moments.

Que vous a apporté la VAE ?

Tant au niveau personnel que professionnel, la démarche de Validation des Acquis de l’Expérience  fut une expérience très enrichissante.
La rédaction du mémoire m’a permis d’améliorer ma qualité rédactionnelle, de pouvoir qualifier mon expérience professionnelle par des termes spécifiques et plus appropriés au secteur professionnel. Aussi, la VAE va me permettre de pouvoir enfin exercer le métier que je souhaite et de m’épanouir pleinement.

 

 

Interview de Claire Bigouret, accompagnée par le Groupe VAE Les 2 Rives dans l’obtention de son diplôme

Capture

Claire Bigouret

a été accompagnée par le Groupe VAE Les 2 Rives et

a obtenu un Master 2 Juriste Banque et Finance par la

VAE

 

Comment en êtes-vous arrivée à effectuer une démarche VAE ? Pourquoi ?

Cela faisait longtemps que je réfléchissais à effectuer une démarche VAE. Cependant, j’ai rencontré de nombreux obstacles tels que le manque de temps et le manque d’information à son sujet. De plus, je n’arrivais pas à trouver le diplôme qui me correspondait le mieux parmi la quantité de diplômes proposés.

Il était indispensable pour moi d’avoir un soutien extérieur pour effectuer cette démarche. J’ai donc tout de suite sauté sur l’occasion lorsque mon entreprise a mis en place le dispositif VAE.

Quel diplôme avez-vous obtenu ?

J’ai passé mon oral au mois de juin 2013 et obtenu un Master 2 Juriste Banque et Finance à l’Université Sophia Antipolis basée à Nice.

juriste

Pouvez-vous me décrire en quelques phrases le déroulement de votre projet VAE ?

Ma démarche VAE a été strictement personnelle. Etant donné mes 25 ans d’expérience dans le métier des finances, j’avais effectivement déjà le poste de juriste confirmé, le statut ainsi que le salaire.

Je n’avais plus rien à prouver à mon employeur mais tout à me prouver. Je devais savoir si j’étais capable de le faire car je traînais cette absence de diplôme comme un boulet depuis des années. Etre sans diplôme dans mon secteur d’activité est une tare. C’était quelque chose qu’il fallait changer à un moment donné de ma vie et l’occasion s’est présentée.
Après la réussite de ma démarche VAE, mon employeur a organisé une réunion en interne pour inciter d’autres membres du personnel à entamer une démarche VAE. J’ai avoué devant une trentaine de mes collègues, que j’avais était « sans diplôme », tout comme un alcoolique aurait avoué sa faiblesse dans une réunion d’alcooliques anonymes.

La démarche VAE fut longue et intensive ! Il a fallu beaucoup de travail mais pour moi, la démarche VAE a été extrêmement valorisante et enrichissante. Aujourd’hui, je peux dire qu’il y a eu un avant et un après VAE !

Qu’est-ce que l’obtention de votre diplôme vous a apportée ?

L’obtention du diplôme m’a apporté une satisfaction personnelle énorme. Le fait de passer en revue 25 années d’expérience professionnelle m’a permis de réaliser un certain nombre de choses, de concrétiser mon expérience en la mettant sur papier, mais surtout,  de mesurer le chemin parcouru.
Je ne regrette absolument pas cette expérience et la recommande à quiconque.

 Si vous deviez résumer votre expérience en un mot, quel serait-il ?

« Valorisante ! »

Un conseil d’organisation pour nos futurs candidats dans leur quotidien pour l’écriture de leur dossier ? (entre le travail, les enfants, les sorties, etc ?)

Selon moi, la clé est de s’aménager du temps pour soi. Tout est une question d’organisation !
Pour ma part, j’ai beaucoup travaillé la nuit et j’ai appris à déléguer. Par exemple, au niveau des tâches ménagères, j’ai dû apprendre à mon fils à se servir du lave-linge.

Il faut faire en sorte que la VAE devienne une priorité et donc saisir toutes les opportunités pour travailler son mémoire.  Ce n’est pas la VAE qui s’adapte à notre emploi du temps mais bien à nous de nous adapter à elle.

Succes

 

Interview d’Hatice Guclu, diplômée par la VAE

Hatice Guclu a été accompagnée par le Groupe VAE Les 2 Rives
dans l’obtention de son diplôme par la VAE. 

L’interview a été réalisée lors de l’Afterwork estival de l’ADVAE

Que faire lorsque vous n’avez pas la réponse à la question d’un recruteur ?

Capture

je ne sais pas

C’est bien connu, les entretiens d’embauche demandent beaucoup de préparation.
Même avec de l’entrainement, le risque de tomber sur une question à laquelle vous ne savez pas répondre est conséquent.  Le cas échéant, il ne faut surtout pas se laisser submerger par l’angoisse, cela risquerait de mettre en péril tous les points que vous avez marqués jusqu’alors.

Voici nos conseils pour sauver les meubles en répondant à une question dont vous ignorez la réponse :

1) Prenez votre temps…

Le but ici est d’essayer de gagner du temps pour mettre au clair vos idées. Vous pouvez ainsi commenter la question avec des phrases telles que « Hmm… c’est une excellente question », ou « Laissez-moi le temps de réfléchir ». Votre interlocuteur pensera que vous cherchez une réponse et que vous êtes confiant à l’idée de la trouver.

2) Pensez à voix haute…

Les questions pièges lors des entretiens servent aux recruteurs à mieux vous cerner. Expliquer votre raisonnement à haute voix va lui permettre de l’analyser. Et donc, de savoir si vous convenez au poste visé.

3) Réorientez la question…

Soyez malin et utilisez vos connaissances et compétences pour faire le lien et rebondir sur la question.

 

Avez-vous déjà pensé au E-learning ?

e learning

 

 

Avec le développement des moyens de communication le  E-learning ou la formation à distance connait un succès grandissant. Qu’elle soit par voie postale ou en ligne, la formation à distance séduit chaque jour plus de personnes. Mais quels sont les avantages et les inconvénients de ce E-learning ?

Les avantages

L’apprenant est acteur de sa formation, elle se fait à son rythme indépendamment des autres apprenants,
La flexibilité des horaires, le temps est utilisé efficacement et adaptable selon les disponibilités,
L’évaluation du travail se fait uniquement sur la performance.

Les inconvénients

L’appréhension de l’outil informatique et la réticence face aux nouvelles technologies,
Gestion de son autonomie car il n’y a pas de cadre de travail imposé,
Gestion de sa motivation et de son implication dans sa formation E-learning,
Il n’y a pas de contact direct avec le formateur.

Pourquoi la rupture conventionnelle avant une reconversion professionnelle ?

Overcome difficulties for deal

Avoir un emploi c’est avant tout quelques éléments essentiels à ne pas négliger comme un revenu, un statut social, un réseau et une occupation. Ces points sont importants et ne doivent surtout pas être négligés et évidemment maintenus durant tout projet de reconversion professionnelle.
Explorons donc ensemble la rupture conventionnelle, LE dispositif pour quitter son emploi dans des conditions optimales !

La rupture conventionnelle est un accord de cessation du contrat de travail entre le salarié et son patron. Il donne droit aux allocations chômage et l’employeur est dans l’obligation de vous verser au minimum les indemnités de licenciement prévues par la convention collective en vigueur. En négociant bien vous aurez également droit aux congés payés et autres. Autrement dit, il faudra vous mettre d’accord avec votre entreprise, vous aurez droit aux indemnités de chômage, vous bénéficierez également d’une indemnité de la part de votre entreprise. La séparation se fait en bons termes et les deux parties sont satisfaites ! Que demander de mieux ?

Il convient de garder en tête qu’une entreprise a plutôt intérêt à vous voir partir dans de bonnes conditions plutôt que de vous laisser déprimer dans votre coin, et diffuser une mauvaise ambiance au sein de l’entreprise.

N’hésitez plus à demander une rupture conventionnelle à votre patron !

Overcome difficulties for deal

Chercher un emploi, ça s’apprend

« Chercher un emploi, ça s’apprend », a expliqué le ministre du Travail Michel Sapin, qui a signé avec la ministre de l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, un protocole visant à améliorer l’insertion professionnelle des jeunes.

« Notre objectif est que tout jeune diplômé puisse anticiper sa recherche d’emploi avant la fin de ses études ». Ce protocole, signé aux côtés de Pôle emploi, de l’Apec (l’Association pour l’emploi des cadres), des représentants des missions locales et de la conférence des présidents d’université, doit permettre aux jeunes, diplômés ou non, de bénéficier d’un meilleur accompagnement vers l’emploi.

Les signataires veulent ainsi donner aux jeunes les outils nécessaires pour prospecter efficacement, les aider à multiplier les stages ou à se construire un réseau pour accéder à leur premier emploi.

« Les universités doivent se mobiliser pour aider les jeunes, leur dire qu’il y a une manière de faire, d’écrire un CV, de convaincre un employeur », a ajouté M. Sapin, reconnaissant que les jeunes avaient souvent une mauvaise connaissance des différents dispositifs prévus pour eux.

Un appel à projets sera lancé d’ici à la fin de l’été pour développer les partenariats entre les facs et les acteurs du service public de l’emploi: ateliers de formation aux techniques de recherche d’emploi, club de jeunes diplômés, opérations de « job-dating »…

 

Eine junge Frau beim Vorstellungsgespräch in einem Designerbüro

Le but est de démontrer votre valeur ajoutée !

1 – Les recommandations

C’est le plus qui pèse le plus lourd car il souligne vos compétences reconnues par un tiers dans le monde de l’entreprise. Si vous pouvez vous référer d’une relation professionnelle ou d’un collaborateur du recruteur, n’hésitez pas. Par ailleurs, cette référence doit bien évidemment accepter de se porter garante de vos qualités professionnelles auprès du recruteur en question.

2 – Exposez vos réussites clés

Le meilleur moyen de marquer des points est de chiffrer vos résultats tout en restant objectif. Exposez vos réalisations de vos précédents emplois.

3 – Projetez-vous dans l’avenir

Ceci est également un élément de différenciation. Par exemple, dans une entreprise déplorant un turn-over important, cette capacité de projection peut rassurer le recruteur sur votre fidélité.

4 – Misez sur les compétences sous-entendues

Au vu de l’annonce de l’offre d’emploi, vous disposez de tous les atouts pour décrocher le poste. Mais les autres candidats aussi sans doute. La concurrence est rude, de ce fait, pour retenir l’attention du recruteur il convient d’aller plus loin que les seules compétences explicitement demandées. Vous devez cerner les besoins du recruteur, et si possible lui apporter « un plus ».

5 – Evoquez votre formation

En surfant sur les profils des réseaux sociaux des salariés de l’entreprise visée, vous découvrirez peut-être que la plupart sont passés par telle ou telle formation initiale ou continue. Si vous identifiez des cursus bien connus du DRH, que vous avez vous-même suivis, vous pouvez l’évoquer.
Bien sûr, cela passe après vos expériences, mais pour le DRH cela peut être un gage supplémentaire, si vous avez un profil junior notamment.

 

make things happen