communication non verbale

now browsing by tag

 
 

L’importance des comportements non-verbaux et du para-verbal en entretien

communication-non-verbale

Pour préparer un entretien, il est primordial de savoir que les mots ne représentent que 7% de nos messages. 55% sont consacrés au visuel et 38% au ton de notre voix.

Qu’est ce que la communication non verbale ?
Selon Jacques Corraze, le terme de communication non verbale « s’applique aux gestes, à la posture, à l’orientation du corps, la singularité somatique naturelle ou artificielle, voire à des organisations d’objets, des rapports de distance entre individus, grâce auxquels une information est émise. »

Les différentes composantes de la communication non verbale sont :
– Les postures (soumission, domination, partage, ouverture, attitude de rejet ou d’évitement)
– Les mimiques du visage (le plissement du front, le sourire, le regard, le froncement des sourcils)
– Le regard, le contact visuel est très important, il met en éveil l’attention du public, il permet d’être présent aux autres et de détecter leurs réactions
– Les signaux vocaux (l’accent, la prononciation, le timbre, l’intensité, le ton)
– Les territoires (professionnel, familial, personnel)
– Les gestes (hochement de la tête d’avant en arrière, main tendue, point levé)

Il faut savoir que les expressions du visage ne sont pas conditionnées par la culture, elles sont universelles. Ainsi, les sept émotions de base sont : la colère, le dégoût, la haine, la surprise, la tristesse, la joie et la peur.

En entretien il est donc inévitable de maîtriser la communication non verbale en veillant à l’apparence vestimentaire, le regard, la tête et les expressions faciales, la posture, le toucher, et le comportement vocal.

Businessman gesturing with both hands.