La VAE, un outil indispensable

La VAE est incontestablement un outil indispensable permettant de favoriser l’évolution individuelle, une bonne insertion professionnelle et personnelle au sein de la société.

 

cropped-32602560950d351d39e7f6_16861784964e11b32934060_bandeau1.jpgA fortiori, elle est une mesure pour l’emploi et donc elle est une arme contre le chômage. Elle permet à ceux qui n’ont forcément ou ou voulu suivre une formation de progresser dans leur domaine d’activité et de mieux s’insérer dans le monde du travail.

La VAE a un impact positif considérable tant au niveau personnel que professionnel. Au niveau personnel, quand le candidat obtient sa certification, avec la satisfaction qu’il éprouve, cette estime de soi, il en sort grandi. Son assurance au niveau de ses compétences et de ses aptitudes est renforcée. La VAE constitue un véritable épanouissement personnel.

Certains définissent la VAE comme « une seconde chance », comme si elle était un moyen de se rattraper pour ceux qui avaient échouer dans leur système scolaire ou universitaire. Mais elle n’en est pas une! Le « Tout n’est pas joué à la fin des études » de Vincent Merle ne doit pas s’entendre ainsi. cette affirmation attribue à la VAE la notion d’égalité des chances dans les possibilités de se diplômer et en fait une deuxième normale d’accès à la certification. Ce qui signifie que se former sur le tas ou à l’école conduit à la même certification. « La VAE est un facteur d’équité et d’égale dignité entre les différentes manières d’apprendre » précise encore Vincent Merle.

Le diplôme obtenu par la VAE certifie que son titulaire possède à la fois les capacités et la qualification, le savoir et la pratique de ce savoir acquis par l’expérience. Mais il ne faut pas trop appuyer dans ce sens car cela dévaloriserait la formation initiale en sous-entendant qu’un diplôme acquis par la VAE a plus de valeur qu’un diplôme obtenu par formation initiale. Mais ceci est un faux débat car la VAE n’est pas un moyen de certification concurrent à la formation initiale: elle établit une équivalence entre le savoir acquis par la formation et celui acquis par l’expérience.

Une autre raison qui rend la VAE comme un outil indispensable est que la VAE accrédite la possibilité de rentrer par l’expérience dans des domaines ou des champs d’activités que la longueur ou la difficulté de la formation a priori interdit. La formation sur le tas permet de laisser entendre qu’il n’y a pas de métiers « réservés » à une élite. Celui qui a le désire de réussir peut le faire par l’expérience.

Mais ce ne sont pas les seuls arguments: signalement des compétences sur le marché du travail, identification pour les entreprises des compétences des candidats à un emploi, augmentation de l’employabilité, amélioration et sécurisation des parcours professionnels, promotion sociale, conserver son emploi en cas de restructuration, évoluer en obtenant un salaire revalorisé et de nouvelles responsabilités, faire reconnaître son expérience à sa juste valeur etc. La VAE répond à de nombreuses autres situations professionnelles.

Les candidats qui s’y présentent le savent. Le jeu en vaut la chandelle.