La charte de moparentalité vient en aide aux familles monoparentales

D’après une étude ménée par l’INSEE, 1 famille monoparentale sur 3 vit en dessous du seuil de pauvreté. En générale composée de femmes, les familles monoparentales sont concernées par les temps partiels ou les horaires décalés, ce qui pose le problème de la garde des enfants. C’est donc face à ce constat, que la fondation K d’urgence a lancé la « Charte de la monoparentalité ».

Les points clé de la Charte de la monoparentalité

– Être attentif aux salariés en situation de monoparentalité

– Aménager quand cela est possible, le temps et les conditions de travail en fonction des besoins des salariés en situation de monoparentalité.

– Assurer dès le recrutement l’accès aux mêmes opportunités de parcours professionnel pour les salariés en situation de monoparentalité.

– Aider autant que possible les salariés en situation de monoparentalité pour la garde d’enfant.

– Évaluer tous les deux ans les actions mises en œuvre dans le cadre de cette charte.

De nombreuses entreprises ont déjà signé la charte de la monoparentalité. Parmi elles, Christian Dior Couture, DSO interactive, L’Oréal, Unilever, Renault, Accenture, Randstad, APHP, la Mutualité française, GDF Suez, LCL, Système U, IMS-Entreprendre pour la Cité, Ikea, Compte Nickel, la Ville de Paris, la Ville de Nice, la Fédération syndicale des familles monoparentales, l’Express, l’Expansion, la Fédération française de Basketball, le site Parent-Solo…

monoparentaité