Principales préconisations du rapport Benhamou

Le gouvernement a pris la sage décision de privilégier la formation tout au long de la vie (F.T.L.V.); avec la validation des acquis de l’expérience (V.A.E.), elles représentent des moteurs essentiels à la modernisation et la cohésion sociale de notre pays.

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a un rôle déterminant à jouer.
Le rapport Benhamou de 2005 a pour but de faire un état des lieux des pratiques, des moyens et des résultats des dispositifs de V.A.E. suivis par le ministère.

Voici les principales préconisations du rapport Benhamou:

benhamou VAE LES 2 RIVES

  • Mettre en place un plan national de développement de la VAE – industrialiser la procédure – (via une « campagne nationale d’information raisonnée sur la VAE » et la création d’une Agence nationale pour la VAE ou d’une structure légère du type « Commission interministérielle de coordination et de pilotage » chargée de négocier avec les entreprises, les syndicats et les instances validantes le financement des VAE secteur par secteur).
  • Créé une charte qualité VAE validée par une conférence nationale réunissant l’ensemble des acteurs de la VAE (entreprises publiques et privées, salariés et leurs représentants, institutions publiques et privées en charge de l’éducation, de la formation et de l’emploi, les 14 ministères valideurs, les organismes en charge de la certification) qui pourra devenir un socle réglementaire. L’idée de cette conférence sera reprise, en 2012, par la DGEFP.
  • Rendre l’accès de la VAE plus « égalitaire » et faire en sorte que les demandeurs d’emploi soient prioritaires.
  • Créer un site national de référence sur la VAE (un portail internet unique d’information pour le grand public et le lancement d’un plan pour la « e.VAE »).
  • Systématiser l’usage des technologies de l’information et de la communication dans la pratique de la VAE.