Portrait de VAE : Pascal Juhasz nous parle de son expérience

 

« à 53 ans j’ai éprouvé le besoin de faire reconnaître mes compétences, sécuriser mon avenir professionnel et me donner un nouveau challenge »

 

Entré dans la vie active en 1987 sans diplôme, j’ai pu occuper au sein d’Air France différentes fonctions dans les Ressources Humaines et réaliser diverses missions et projets.

Mon parcours a été riche en expériences qui m’ont permises de développer et  d’acquérir progressivement  des compétences dans les domaines tels que la communication d’entreprise interne et externe, les SIRH, la gestion des ressources humaines, la GPEC, le contrôle de gestion sociale, la paie et l’administration du personnel, les relations sociales et la conduite de projets RH.

Tout au long de ce parcours, j’ai été amené à relever des challenges dans le but d’une simplification des procédures et  d’une relation attentionnée vis-à-vis des salariés, nos clients internes.

Après une carrière riche en enseignements, et à 53 ans, j’ai éprouvé le besoin de faire reconnaître mes compétences, sécuriser mon avenir professionnel et me donner un nouveau challenge.

 

Comment avez-vous connu la Validation des Acquis de l’Expérience ?

Dans le cadre de ma dernière activité professionnelle, à savoir Gestionnaire des métiers paie (agents, techniciens, maîtrises), j’ai accompagné les collaborateurs de la Direction dans le cadre d’une VAE collective « hybride ».

Il s’agissait en fait d’une relation tripartite entre le cabinet des 2 Rives, l’IUT de Rennes qui dispensait des cours et Air France.

J’étais l’interlocuteur privilégié du cabinet des 2 Rives, de l’IUT de Rennes et des collaborateurs qui sont entrés dans cette démarche. J’ai accompagné 2 promotions (2015/2016) avec 100% de réussite pour l’obtention. Je suis rentré tôt dans l’ère du Digital avec la mise en place d’un groupe collaboratif Yammer, ce qui m’a permis de partager l’ensemble des informations utiles et très appréciées par les collaborateurs.

Afin d’être optimal dans l’accompagnement de cette VAE dite « hybride », de percevoir toutes les émotions, j’ai décidé à 53 ans de me lancer moi-même dans cette expérience de VAE qui s’est avérée très enrichissante à titre personnel.

 

Quel diplôme avez-vous passé en VAE ?

Après étude de mon dossier par le cabinet des 2 rives et compte-tenu de mon expérience professionnelle, il a été décidé de m’orienter vers une licence professionnelle « Management et Gestion des Organisations ». Cette licence aborde tous les aspects de changement d’organisation et la gestion de projets au sein de la Direction des Ressources Humaines d’Air France.

 

Aviez-vous des diplômes avant de passer votre VAE ?

Avant de passer ma VAE, mon niveau d’étude était le niveau Baccalauréat G2 « Gestion des Entreprises et des Administrations ».

 

« Cette démarche m’a apporté une réelle satisfaction personnelle »

 

Une VAE ne peut se faire sans une bonne motivation ! Quelle a été la vôtre ?

Je n’ai pas choisi de faire une validation des acquis de l’expérience dans l’objectif d’une reconversion professionnelle. Pour moi, s’engager dans une démarche VAE n’est pas un exercice anodin et cela a exigé un important investissement personnel et un patient travail d’introspection.

Cela a été l’opportunité de prendre du recul et de mettre en adéquation toutes les compétences acquises et nécessaires pour assurer mes différentes fonctions au sein de la Direction Générale des Ressources Humaines d’Air France.

Cette démarche m’a apporté une réelle satisfaction personnelle, m’a permis de faire un bilan de mon parcours professionnel et m’a donné l’envie de poursuivre mon chemin dans les Ressources Humaines.

 

Et dans cette belle aventure, qui vous a accompagné ?

Chrystèle Pouget m’a accompagné pour VAE les 2 Rives, dans toutes les étapes de la constitution de mon dossier à sa finalisation, jusqu’à l’oral que j’ai passé à l’IUT de Toulon. Son écoute, son professionnalisme m’ont apporté toute l’assurance nécessaire pour retranscrire toutes les informations utiles dans le cadre de cette licence professionnelle et apporter une vision globale. Cet accompagnement de Chrystèle a dopé ma motivation.

 

 

« je voulais prouver à mes enfants que la volonté d’aller de l’avant est primordiale »

 

Aujourd’hui, qu’est-ce que l’obtention de votre diplôme vous a apporté ?

L’obtention de ce diplôme m’a beaucoup apporté à titre individuel ; d’avoir pu faire cette introspection sur l’ensemble de ma carrière, d’avoir pu valoriser ces années d’expérience, a été une entière satisfaction. Cela m’a également permis de démontrer que la volonté permanente d’aller de l’avant est primordiale même pour un Senior et que l’investissement paie toujours !

 Enfin, pourquoi s’arrêter là !! je suis entré activement dans la culture Digitale. Je suis devenu Digital Champion au sein d’Air France en charge du développement des collaborateurs aux outils Office 365.

J’ai suivi de nombreux SPOC avec certificats de réussite, et ainsi obtenu le Certificat Digital Professionnel (2018) avec le niveau Expert (867)

  

Si vous deviez résumer la validation des acquis de l’expérience en 1 mot, quel serait-il ?

Enrichissant ! Challengeant ! Tant pour moi-même que pour l’accompagnement des VAE collectives dont j’avais la charge.

 

Avez-vous un conseil à donner aux candidats qui débutent leur VAE ?

L’opportunité m’a été offerte de rentrer dans cette VAE, je l’ai saisie. Il est vrai que l’on ne perçoit pas initialement la charge de travail que cela incombe. Il y a des périodes de désarroi, de détresse car même quand on pense savoir rédiger, il faut prendre de la hauteur par rapport à ce l’on écrit.

J’ai également eu un peu « la pression de réussir », car accompagnant une VAE collective je me devais de partager avec les salariés engagés dans cette démarche et les accompagner au mieux !

Il ne faut surtout pas oublier que les 2 Rives est un partenaire, un co-pilote qui sait nous emmener dans la bonne direction et cette direction c’est celle du succès !

Je terminerai par cette citation de Jacques Salomé (psychosociologue et écrivain français né à Toulouse le 20/05/1935) :

« Il ne suffit pas d’engranger les récoltes du savoir, du savoir-faire, ni de vendanger les fruits du savoir être et du savoir devenir, encore faut-il accepter de les offrir pour s’agrandir ensemble »

 

Merci à Pascal Juhasz pour ce témoignage