Le slow management : replacer l’humain au coeur de l’entreprise

Le monde de l’entreprise est souvent synonyme de stress et de fatigue, et ce d’autant plus en cas de contexte économique instable.

Un nouveau type de management, récemment venu des Etats-Unis, a pour mission de contrer cela et de rétablir un certain bien-être au coeur de l’entreprise afin de gagner en performance. Le slow management consiste donc à ralentir pour mieux produire. 

Il repose sur trois points fondamentaux : l’écoute de l’autre, la confiance et l’estime et enfin la prise de décisions.

Il est important d’ouvrir un espace de discussion pour que manager et employé puissent échanger. La cafétéria de l’entreprise peut alors devenir un lieu à privilégier afin de créer du lien, un contact plus informel. Cela permettra d’encourager les initiatives, l’autonomie et la créativité. Les collaborateurs se sentiront valorisés et gagneront en confiance. 

On peut également pousser le principe du slow management jusqu’à ne plus avoir de postes définis, mais que chacun travaille en équipe se répartisse les tâches selon leurs envies et leurs compétences. De cette manière, un esprit de solidarité se met en place, et chacun se responsabilise, ce qui ne fait qu’accroître la productivité.

Alors ralentissons, la culture de l’urgence n’est plus à l’ordre du jour !

 Détente