Interview d’une diplômée de la VAE, Katell Declercq

Katell Declercq a obtenu une licence professionnelle Gestion des Ressources Humaines et Mobilité Internationale par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience en étant accompagné par le cabinet VAE Les 2 Rives. Elle s’est prêtée volontiers au jeu de l’interview pour nous raconter son aventure VAE.

 

Katell Declerq - VAE - Les 2 Rives - ParisPourquoi avez-vous effectué une démarche VAE?

J’ai effectué une démarche VAE pour me donner des perspectives d’évolution dans ma carrière professionnelle, de m’ouvrir de nouvelles possibilités en validant 13 d’expériences professionnelles et me permettre de reprendre confiance en confiance. J’avais envie de me prouver que j’étais capable d’aller jusqu’au bout.

 

Est-ce que la VAE a répondu à vos attentes ?

Oui, tout à fait !

 

Qu’est-ce que l’obtention de votre diplôme vous a apporté?

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme, j’ai repris confiance en moi… Cela m’a apporté de la fierté et surtout un nouveau poste à la clé !

 

Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats dans leur quotidien dans la rédaction de leur dossier ( entre leur travail, les enfants, les sorties …) ?

Je crois qu’il faut s’y consacrer pendant une année entière parce qu’il n’y a pas que la rédaction du mémoire. Il faut lire des livres sur le sujet, des articles, aller s’informer sur internet… Tout cela permet de nourrir la réflexion et apporte plus de profondeur à la rédaction du mémoire. Malheureusement, il y a un peu de sacrifice pour l’entourage mais mes enfants étaient très fiers de moi !
C’est une année quand même difficile parce qu’il faut concilier le travail à plein temps, la famille et le dossier à préparer. L’avantage de la VAE, c’est que l’on fonctionne à son rythme mais heureusement l’accompagnement du cabinet Les 2 Rives aide à se mettre des délais ainsi que des objectifs pour chaque étape.

 

Comment avez-vous découvert le cabinet VAE les 2 Rives ?

La VAE fait partie des possibilités du plan de formation. Pour ce faire, le groupe a signé un accord qui prévoit l’accompagnement des candidats par un cabinet extérieur. Ma DRH a pris contact avec l’Opcalia et le cabinet Les 2 Rives.

 

Auriez-vous pu effectuer une démarche VAE sans accompagnement ?

Non certainement pas.On traverse des passages difficiles et sans accompagnement, je pense que beaucoup de candidats baissent les bras et abandonnent. Le consultant permet d’avoir des objectifs, de respecter un timing et bien sûr il est là quelquefois pour vous donner un petit coup de pouce (merci à Chrystèle Pouget !).

 

Quel est votre meilleur souvenir dans la démarche VAE ? Et le moins bon ?

Mon meilleur souvenir est le point final mis au mémoire et bien sur l’annonce du résultat après le passage devant le jury. J’ai eu un petit coup de blues à la fin de la phase I quand je me suis rendue compte que la moitié du chemin était parcouru et que mon support oral était à refaire complètement !

 

Où vous voyez vous dans 10 ans?

Pour le moment, je ne sais pas. En prenant mon nouveau poste, je sais que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre mais mes 13 années d’expérience en RH m’aident tous les jours.

 

Comment avez vous entendu parlez de la VAE ?

J’en ai entendu parler pour la première fois après un bilan de compétences en 2005. Après une première tentative où  j’avais été mal orientée, sans accompagnement et surtout sans la réglementation qui entoure aujourd’hui la VAE, j’ai attendu 2009 pour choisir un nouveau diplôme. J’ai trouvé beaucoup d’information sur Internet et j’ai compris que je devais reprendre des cours d’espagnol par exemple et j’ai également pris le temps de demander des formations complémentaires dans mon plan de formation entreprise. Ce n’est qu’en 2011 que je me suis réellement inscrite à Université de Toulouse III.