Interview de Régis Buisine

 

Régis Buisine, candidat en cours de VAE pour un DUT (GACO), a répondu à nos questions sur la démarche de la VAE.

 

Pourquoi avoir entamé une démarche de VAE ?

J’entame actuellement ma 5ème année au poste de directeur relation client, une expérience riche où j’ai pu acquérir de nombreuses compétences.

Mon problème est maintenant de préserver officiellement ces compétences, et à 36 ans la VAE est une opportunité que je ne peux pas renier.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à prendre un accompagnement VAE pour la réalisation de votre projet ?

Malgré l’expérience que j’ai pu acquérir, je n’ai aucune idée de ce que peuvent attendre les membres du jury qui devront trancher pour l’obtention de mon diplôme.

Je n’ai pas suivi de formation pour le poste que j’occupe depuis plus de 4 ans, et je n’ai pas une idée suffisamment précise du modèle académique auquel je dois me rapprocher.

J’avais vraiment besoin d’une aide à la construction de mon dossier avec des personnes habituées par ce genre d’exercice.

 

Quel est le plus dur pour vous dans la réalisation de votre dossier ?

Le plus dur pour moi est de détailler très précisément ce que je fais de façon régulière et automatique depuis que je suis à ce poste.

Il faut être compréhensible, faire des actions journalières de son travail qui paraissent parfois futiles… Un vrai travail de réflexion.

 

Un conseil d’organisation pour nos futurs candidats dans leur quotidien pour l’écriture de leur dossier ? (entre le travail, les enfants, les sorties, … ?)

Lorsqu’on a une vie bien remplie, il est très difficile de s’organiser un planning tournant autour du travail sur sa VAE.

J’ai moi-même bien du mal à tenir le planning que je me suis fixé…!

 

Comment évacuez-vous la tension de la semaine ? (sport, activités …?)

J’ai pour habitude de me rendre à la salle de sport entre midi et 14h, cela me permet de souffler un peu et d’évacuer la pression.

En général, je reviens l’après midi plus dynamique que le matin.