La VAE et l’entreprise

La VAE peut apporter un réel effet positif dans l’entreprise en terme de management interne, de progression du salarié, d’optimisation de l’activité entrepreneuriale.

 

La VAE ouvre la voie à un autre type de gestion des ressources humaines et l’entreprise ne doit pas s’en défier. Bien au contraire, elle doit miser dessus pour se développer et accroître sa rentabilité. La VAE, facteur de motivation et de fidélisation du salarié.

VAE Les 2 Rives diplome DCG DSCGLa VAE doit à la fois servir à une meilleure progression professionnelle du salarié et à son développement personnel tout en permettant à l’entreprise de trouver des réponses aux besoins internes qu’elle rencontre en terme de gestion des ressources humaines.

S’interroger sur la façon dont la VAE est utile au développement de l’entreprise revient à se poser la question de l’évolution des pratiques du management des ressources humaines durant ces 10 dernières années. Les services en charge de ces pratiques ont changé de dénomination au cours du temps: autrefois « service du personnel », ils se sont appelés « service RH » puis « service du développement RH ». Partant d’une démarche administrative de la gestion des salariés, l’entreprise à peu à peu considéré cette fonction comme centrale, et a progressivement acquis la conviction qu’elle est l’une de ses plus grandes richesses et qu’il est crucial de s’interroger sur son management. Cela est d’autant plus vrai qu’à l’heure de l’avènement des sociétés de services, la ressource humaine est l’essence même du produit de l’entreprise. La VAE trouve ici sa légitimité première en tant qu’outil de gestion des évolutions et motivations à la disposition des DRH puisque son rôle est bien de valoriser les parcours de collaborateurs.

L’autre constat est qu’on ne passe plus sa vie professionnelle dans une seule entreprise. Après trois ans, il faut bouger pour progresser. Et l’entreprise a dû s’y adapter en passant d’une logique de rétention des plus performants, quitte à les empêcher de partir, à la nécessité de développer une image destinée à attirer les meilleures, sachant qu’ils les quitteront un jour, le plus souvent à court ou moyen terme. Accepter ce phénomène est un changement de paradigme. Comment dès lors faire le pas? Faire de l’entreprise le lieu où l’on a envie de travailler n’est-il pas le meilleur moyen de transformer un turnover inévitable en atout? Ainsi, les meilleurs choisiront une entreprise pour la capacité qu’elle aura à lui permettre de s’épanouir et de développer ses compétences afin de mieux les revendre ailleurs.

L’intégration de la promotion de la VAE dans une stratégie RH affirme clairement la volonté de l’entreprise d’accompagner ses collaborateurs dans une valorisation « universelle » de leurs compétences et non simplement au sein même de l’entreprise. La VAE apporte la mobilité aux salariés des entreprises et leur permet de se développer. Mais la mobilité se situe au dernier rang des priorités des candidats à la VAE.

Au niveau de la gestion RH des entreprises, la VAE renforce l’attachement et donc la fidélisation  plutôt que la mobilité. Quand les entreprises acceptent que leurs salariés partent, elle peut compter à ce qu’ils renvoient une image innovante de leur entreprise dans ses pratiques managériales et sociales et respectueuse d’un rapport humain basé sur l’intérêt  commun.

En 8 ans, les entreprises ont changé de comportement face à la VAE. Retissantes au départ, ce sont elles qui nous contactent pour que nous les aidions à mettre en place chez elles la VAE. Cela apporte des réponses qui satisfassent à la fois le salarié dans son désir de progression et d’autonomie professionnelle et l’entreprise dans sa nécessité de pouvoir disposer de compétences humaines plus opérantes et plus efficaces. Un échange de bons procédés valorisant pour tous.