La technologie serait-elle responsable du taux de chômage ?

Quand une nouvelle technologie automatise certaines tâches, les personnes qui les accomplissent ont de bonnes raisons de s’inquiéter. Pour l’économie dans son ensemble, le processus est bénéfique : l’automatisation permet d’accroître la productivité, de faire baisser le prix des biens et d’augmenter ainsi le pouvoir d’achat des consommateurs.

informatisation

Un petit peu d’histoire…

A partir des années 1970, les machines assistées par ordinateur ont remplacé les emplois dans l’industrie manufacturière. En effet, beaucoup de processus industriels sont très répétitifs et nécessitent de la précision : les ordinateurs et les robots sont donc bons pour les accomplir. Dès les années 1980, le développement de l’ordinateur individuel et l’arrivée d’Internet ont supprimés des emplois dans le tri ou le stockage de données qui sont souvent, eux aussi, répétitifs.

Mais certains emplois, ne sont pas affectés par l’informatisation. Ce sont en général des tâches qui requièrent de la créativité, de la réflexion et une capacité d’adaptation. En somme ce sont des taches de leadership.

Pour ce qui est des  « tâches manuelles », qui requièrent une motricité précise ainsi qu’une capacité de communication, elles ne sont pas touchées par l’informatisation. Enfin, pas encore…