Vision positive et ode à la reconvertion professionnelle dans le film « On a failli être amies »

Dans le dernier film d’Anne Le Ny intitulé « On a failli être amies » sorti en salle le mercredi 25 juin, une vision positive, voire angélique du monde du travail y est décrit.

on a failli etre amies

Dans ce film, Karin Viard (Marithé) joue le rôle d’une formatrice de l’Afpa très énergique et engagée qui aide Emmanuelle Devos (Carole) à trouver sa voix. Ainsi, elle lui prouve qu’une seconde vie attend ceux qui osent franchir le pas de la reconversion professionnelle.

on a failli etre amies

Synopsis : Carole est complétement effacée par son mari, talentueux chef à étoilé qui suit sa vocation. Une situation qu’elle supporte très mal et qui lui déclenche un eczéma chaque fois qu’elle officie comme maître d’hôtel en salle. Carole veut faire autre chose, mais quoi ? Marithé va l’aider à se projeter dans une nouvelle vie professionnelle.

Ce qui intéresse la réalisatrice finalement, c’est le rapport intime au travail. En effet, elle joue sur le registre de la profession et de l’identité sociale.  Le ton est délibérément positif. Au lieu de voir le travail comme un monde de souffrance, le travail est pour Carole et Marithé un facteur d’épanouissement.

« J’ai découvert avec surprise que mon assistante monteuse avait été conseillère dans un centre de formation professionnelle. Elle m’expliquait que les gens allaient mieux en changeant de métier. J’y ai pensé durant deux ans. Elle s’était appliquée à elle-même ce constat, raconte Anne Le Ny. Je me suis dit aussi, quand on fait quelque chose d’utile aux autres, qui crée du lien social, cela donne des satisfactions dans la vie ».

Film à découvrir au plus vite !